jeudi 22 janvier 2015

Vivre ENFIN sans attente une relation amoureuse



Quand on fait la connaissance de quelqu'un, et que l'on sent que ça pourrait "coller", d'un côté comme de l'autre, quelque chose de particulier se produit. On se voit de temps en temps, on s'apprivoise, on apprend à se connaître.
Puis vient le moment le plus délicat, qui, à mon sens, ne devrait jamais se produire dans une relation amoureuse: l'attente.
femme-a-l-attente-27909155558Lorsqu'on commence à éprouver des sentiments pour quelqu'un, il semble presque inévitable qu'une attente se crée. On désire que l'autre ressente aussi quelque chose pour nous, que l'attachement soit réciproque, et, si l'on en vient à aimer la personne, on désire plus que tout que l'intensité de l'amour soit la même de chaque côté.
Il est difficile - car ancré dans nos esprits, peut-être même dans notre culture - de penser différemment. Je dirais même qu'il est humain d'être en attente, de vivre cette nouvelle relation en "espérant" que tout se passera bien. Car mince, cette personne nous plait, nous voulons que cet amour soit partagé, nous voulons être heureux!
Comme beaucoup d'entre nous, en quête d'amour à deux, il m'est arrivé de tomber dans le piège de l'attente. L'attente, mes tendres amis, c'est ce qui vous empêchera toujours de vivre votre relation avec l'autre. Vous me direz peut-être qu'il est normal d'attendre de l'autre quelque chose, mais réfléchissez-y et vous verrez que l'attente, que ce soit dans une relation amoureuse, familiale, professionnelle, amicale, ne sera jamais votre amie.
Elle fera varier votre humeur, vous faisant passer d'un état "heureux", "comblé", à un état de tristesse, selon que vos attentes seront exaucées ou rejetées. Nous faisons preuve d'immaturité en exigeant de l'autre ce qu'il/elle n'est pas prêt à donner. 
Vivre sans attente, cela signifie simplement donner. Donner sans retenue, sans attendre aucun retour, même le plus petit. Je ne parle pas de respect, qui est primordial dans toute relation, quelle qu'elle soit (et quand il manque, il est temps de partir). Non, je vous parle d'amour véritable.
Aimez sans attendre en retour que l'autre vous aime. Faites-lui connaître vos sentiments. Dites à vos amis, à votre famille, à la femme / l'homme que vous côtoyez ce que vous ressentez pour eux.
Que craignez-vous, au final? Le rejet? Si vous donnez pleinement, sans retenue, sans chercher à vous protéger un seul instant, la tristesse provoquée par le rejet passera très vite. Elle pourra ne prendre que quelques heures, quelques jours ou quelques semaines. J'en ai fait l'expérience et quelle joie de sentir qu'on a été honnête avec soi-même, en phase avec soi. Peu importe le retour de l'autre. On se sent digne, d'"être" simplement.
Donnez de vous-même, sans même faire attention à ce que vous recevez en retour. A la fin de votre vie, vous vous soucierez plus de ce que vous avez donné que de ce que vous avez reçu.
Donner de votre personne, de votre être, vous rendra heureux, et plus vous donnerez, plus l'amour se manifestera dans votre vie. A un moment, il y en aura tellement que vous comprendrez qu'être heureux, qu'aimer peut être aussi fort sinon beaucoup plus fort quand il touche plusieurs personnes plutôt qu'une seule.
Quand vous êtes en couple, considérez l'autre. Ne lui apportez pas ce dont vous pensez qu'il a besoin, mais ce que votre coeur contient, ce qu'il y a de plus positif de votre vie pour améliorer celle de l'être chéri. Mais ne soyez jamais, jamais en attente par rapport à l'autre. Aimez simplement. Vous ne connaissez pas l'issue d'une situation. Ne jugez pas une rupture ou une longue période de célibat. Il y a toujours une raison à tout.
La seule chose à faire, le seul conseil que je peux vous donner, par rapport à vos attentes, c'est d'être le plus sincère possible avec l'autre, en toute circonstance, et de lui exprimer ce que vous désirez vivre dans la relation. Mais ne soyez pas déçu s'il ne répond pas à vos attentes. S'il vous aime, il les prendra en considération, mais par respect pour lui-même, si cela va contre ses convictions et désirs, il n'exaucera pas vos attentes. Et il ne faudra pas lui en vouloir.
Parfois, un soir, vous ouvrirez peut-être votre coeur et, voyant que l'autre ne ressent pas du tout la même chose, vous ressentirez de la tristesse. Vous vous direz que vous avez cru comprendre, interpréter certains gestes, certaines pensées, mais que vous vous étiez trompés. Vous pourriez même avoir l'impression que l'autre est "sans coeur", ou "sans sentiments".
La première chose que je répondrai à cela, c'est que vous ne pourrez jamais forcer quelqu'un à vous aimer, à ressentir des émotions ou à répondre à vos attentes. Si vous tentez de le faire par une sorte de chantage affectif, cela n'apportera que tristesse pour les deux personnes engagées dans la relation.
Voyez l'amour comme une fleur. D'abord, vous la plantez, mais il faut le temps que la graine germe. Le jour où la tige sort, quelque chose de magique se produit. Et vous savez que quelque chose est né, la vie. L'amour peut-être considéré comme une nouvelle vie qui nait.
Puis un bouton apparait, mais ce n'est pas encore la magnifique fleur qu'elle deviendra, à condition qu'elle soit entretenue. Le bouton s'ouvre, les pétales s'écartent, et la fleur devient chaque jour de plus en plus belle. Mais si vous tentez de faire pousser cette beauté d'un côté plutôt que d'un autre, d'écarter davantage ses pétales, ou si vous la mettez dans un coin confiné, avec peu de lumière, elle s'étiolera et mourra rapidement.
Je sais qu'il est difficile de ressentir des choses et de voir (ou d'avoir l'impression) qu'en face de vous, ce sont des sentiments très différents qui sont exprimés. Je le sais. Je sais à quel point ça peut faire souffrir, je suis passée par là. Mais les choses n'ont pas à se passer comme ça. Vous n'avez pas à souffrir d'un manque d'amour, qu'il soit avéré ou non.
Je ne dis pas que vous devriez vivre si détaché de tout sentiment qu'au final, même si vous avez un élan du coeur envers quelqu'un, si cette personne ne vous rend ni l'affection ni l'amour que vous espériez, cela ne vous fera rien. Bien sur que non,, ce conseil irait même à l'encontre de mon message. Considérez que tout est parfait. Les sentiments que vous éprouvez, la personne que vous avez rencontrée et avec laquelle vous vivez une relation naissante ou depuis des années, les sentiments de cette personne, les circonstances de votre vie qui vous "éloignent" ou vous "rapprochent" de cette personne. Rien n'arrive par hasard. Croyez-vous que vous êtes tombé amoureux par hasard? Que cette personne a éprouvé, ou non, des sentiments à votre égard? Que les changements de sentiments, qui surviennent chez vous ou chez l'autre personne, sont le simple fruit du hasard, de la vie qui a érodé ou renforcé vos sentiments? "Tout est bien comme c'est..." dit Maître Suzuki.
Non, j'en suis persuadé, rien de tout ceci ne se produit par hasard. Tout se fait, pour vous comme pour l'autre personne, pour que vous avanciez, vous réalisiez, aimiez, grandissiez.
Rappelez-vous toujours que le plus important n'est pas ce qui vous arrive, mais lce que vous faites de ce qui vous est arrivé.
Vivez heureux, mes amis, et aimez inconditionnellement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire